Page:Courteline - Bourbouroche. L'article 330. Lidoire. Les balances. Gros chagrins. Les Boulingrin. La conversion d'Alceste - 1893.djvu/35

Cette page n’a pas encore été corrigée


Une salle d’audience au Palais de Justice. — Au lever du rideau, mouvement de scène, brouhaha de conversations et, presque aussitôt, coup de sonnette. Le calme se fait à l’instant même. Un garçon de bureau se précipite et va ouvrir à deux battants la porte de la chambre du conseil.


L’huissier. — Le tribunal ! Découvrez-vous, messieurs !

Les trois juges viennent prendre leurs places. Tout le monde s’assied.

Le président. — L’audience est reprise !… Appelez, huissier.

L’huissier. — Le Ministère Public contre La Brige. Outrage public à la pudeur. — La Brige !

La Brige s’avance à la barre.

Le président. — Vos nom, prénoms et domicile.

La Brige. — La Brige, Jean-Philippe, trente-six ans, 5 bis, avenue de La Motte-Picquet.

Le président. — Votre profession.

La Brige. — Philosophe défensif.

Le président. — Comment ?

La Brige. — Philosophe défensif.

Le président. — Qu’est-ce que vous voulez dire par là ?

La Brige. — Je veux dire que, déterminé à vivre en parfait honnête homme, je m’applique à tourner la loi, partant à éviter ses griffes. Car j’ai aussi peur de la loi qui menace les gens de bien dans leur droit au grand air, que des institutions en usage qui les lèsent dans leurs patrimoines, dans leur dû et dans leur repos.

Le président. — Voilà de singulières doctrines.

La Brige. — Les doctrines, inspirées par la sagesse même, d’un homme qui, n’ayant de sa vie bu outre mesure, frappé ni injurié personne, fait tort d’un sou à qui que ce soit, ne s’est jamais levé le matin sans se demander avec inquiétude s’il coucherait le soir dans son lit.

Le président. — Vous êtes anarchiste ?

La Brige, haussant les épaules. — Ah ! là ! là !… La République serait bien ce qu’il y a de plus bête au monde, si l’anarchie n’était plus bête qu’elle encore. Non, je suis pour Philippe Auguste, ou pour Louis X, dit le Hutin.

Le président.