Page:Courteline - Bourbouroche. L'article 330. Lidoire. Les balances. Gros chagrins. Les Boulingrin. La conversion d'Alceste - 1893.djvu/125

Cette page n’a pas encore été corrigée


Il eut toujours un peu la sottise en partage.


Philinte

Oui; mais s'en croyant moins, il en a davantage.


Célimène

D'autant plus que ses airs d'amnistier les gens,
Pour ceux qui n'ont rien fait sont fort désobligeants.


Philinte

Je me disais aussi: "Ce donneur d'eau bénite
A quelque chose en soi qui me blesse et m'irrite!


Célimène

L'ennuyeux animal!


Philinte

Le triste compagnon!


Célimène

Je l'aimais mieux bourru!


Philinte

Je l'aimais mieux grognon!


Célimène

, s'éventant.

Je goûte à le tromper des douceurs non pareilles!


Philinte

, avec noblesse.

Ma conscience en paix dort sur ses deux oreilles.


Célimène

Il n'a, de vous à moi, que ce qu'il a cherché.


Philinte

On est toujours puni par où l'on a péché.


Célimène

, souriant à Philinte.

Coeur généreux et pur!


Philinte

,