Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin A travers l histoire sud américaine, 1916.djvu/13

Cette page a été validée par deux contributeurs.
10
à travers l’histoire sud-américaine

La conquête fut menée, comme la découverte, avec la plus vigoureuse rapidité. Ici l’effort et ses résultats tiennent véritablement du prodige. En 1518, Fernand Cortez qui avait aidé à réduire Cuba s’était embarqué pour le Mexique récemment découvert. Il emmenait 600 à 700 Espagnols, 18 chevaux, 14 pièces de canon. Trois ans plus tard, l’empire de Montézuma lui était soumis. De pareils faits devaient enfiévrer les imaginations. Un pacte étrange et formidable se noua entre trois hommes ; François Pizarre, ex-gardeur de pourceaux, Diego d’Almagro, enfant trouvé qui portait le nom de son village, le dominicain Fernand de Luque, maître d’école à Panama, décidèrent de faire à eux trois la conquête du Pérou. L’empire auquel ils s’attaquaient semblait à l’apogée de sa puissance ; ses sujets se dénombraient par millions. Les Espagnols avaient environ 170 fantassins et 67 cavaliers ; ce nombre fut doublé par l’arrivée de renforts. Le 15 novembre 1533, Pizarre entrait dans Cuzco les mains, hélas ! déjà souillées par de nombreux crimes. Dix-huit mois plus tard, le 6 janvier 1535, était fondée la ville de Lima cependant que bien loin de là, de l’autre côté du continent gigantesque, Mendoza campait sur le site de Buenos-Ayres. Les explorations audacieuses se mêlent à ces fondations de cités. Benalcazar fonde Guayaquil et traverse la Colombie[1]. Quesada remonte le Magdalena et franchit les Andes. Le Napo et l’Amazone, l’Orénoque jusqu’au Méta, le Haut Pérou jusqu’au Gran Chaco sont explorés. Voici encore les fondations d’Assomption, de Bogota (1538), de La Paz, de Santiago de Chili (1541) et bientôt de Caracas et de Rio de Janeiro. Prenez une carte et situez tous ces points. Avez-vous jamais conçu quelque chose d’aussi merveilleux ? Il y a trente ans à peine que Pizarre a pris pied sur le sol péruvien ; il n’y a pas cinquante ans que l’existence de ces

  1. On l’appelait alors Nouvelle-Grenade.