Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - Une campagne de vingt-et-un ans, 1909.djvu/99

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 88 —

escrimeurs de Bolbec. En vain surtout avais-je essayé de mettre aux prises les deux villes voisines, Bolbec et Fécamp, par la création d’un challenge qui devait se disputer chaque année entre elles, escrime et courses à pied. La municipalité bolbécaise avait applaudi à l’idée et remercié ; celle de Fécamp grimaça et ne vit là qu’un prétexte à une « agitation stérile ». Là-dessus, je m’en allai à Chicago.