Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - Une campagne de vingt-et-un ans, 1909.djvu/91

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 80 —

qualifiée ; voici que, huit mois plus tard, elle décidait de venir à nous. Fermerait-on les yeux en Angleterre sur cette entorse aux arrangements pris de part et d’autre ?… On les ferma après de très longues hésitations car, à Henley notamment, les tendances xénophobes étaient très marquées. Le 5 mars 1893, je pus annoncer à la Commission d’aviron et le surlendemain au Comité de l’Union, la convention avec Henley. Le Comité des régates acceptait en particulier de reculer au 1er juin, pour les membres de l’Union, la clôture des engagements fixée pour les étrangers à une date bien plus avancée, ce qui était un moyen de rendre leur participation

L’équipe française victorieuse à Andrésy
l’équipe française victorieuse à andrésy, le 6 octobre 1892

quasi impossible ; de plus, il suffirait que le secrétaire général de l’Union, en envoyant les engagements, se portât garant de la qualité d’amateurs des engagés pour que ceux-ci fussent admis sans autre formalité. La victoire était complète ; on se mit en mesure d’en profiter.

Cette saison-là, l’aviron triompha. Le 1er juin, les championnats interscolaires furent courus à Courbevoie devant le garage de la Basse-Seine qui donna à cette occasion une fête splendide à