Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - Une campagne de vingt-et-un ans, 1909.djvu/71

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 60 —

Ce fut le proviseur. Je lui demande mille pardons de lui avoir joué ce tour d’autant que c’était un bien aimable homme qui fut, en somme, très dévoué à l’Union et fit même partie de son conseil. Mais mes actions avaient un peu baissé dans l’Université depuis la réunion du 10 mars à la Sorbonne : ce simple petit fait leur assura une hausse immédiate.

Le 4 juin eurent lieu les régates scolaires organisées cette fois, sur délégation du Comité de propagation des exercices physiques, par la Société de Sport de l’Île de Puteaux avec le concours des Sociétés nautiques parisiennes. Elles furent très belles. M. de

La réunion de Michelet
la réunion de michelet, au racing-club (mars 1891)
M. de Lafreté, M. Godart, M. F. Reichel
M. de Coubertin, M. Carnot et M. L-P. Reichel.

Janzé avait bien fait les choses selon son habitude. Le chalet et le garage de la société étaient pavoisés. Les yachts de MM. Lebaudy, Gordon-Benett et Menier portaient les invités. Dans l’île, la musique du 82e de ligne jouait entre les courses. Le temps était radieux et le spectacle vraiment enchanteur. Le 4 juillet ce fut, au Racing-Club, la grande réunion internationale en l’honneur de