Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - Une campagne de vingt-et-un ans, 1909.djvu/63

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 52 —

ministre de l’instruction publique une somme rondelette pour être distribuée en prix au meilleur ouvrage concernant les exercices physiques. Le Docteur Lagrange qui faisait partie de la Commission d’examen démissionna pour présenter ses ouvrages ; on partagea le prix entre lui et le général Lewal dont le travail intitulé l’Agonistique m’échut en première lecture. Son anonymat s’évanouit pour moi un jour que le manuscrit se trouvant sur ma table, une lettre du général vint par hasard s’y superposer. La similitude de l’écriture me sauta aux yeux mais je gardai le secret de l’auteur dont le livre, d’ailleurs, dominait de très haut ceux de ses autres concurrents.

À mentionner aussi le Lendit de Bordeaux organisé les 11 et Ph. Tissié
le docteur ph. tissié
Président de la Ligue Girondine de l’Éducation Physique
12 mai par la Ligue Girondine de l’Éducation physique fondée par le Dr Tissié en décembre 1888. Le soin avec lequel il était préparé palliait dans une certaine mesure les inconvénients inhérents aux Lendits. J’étais venu de Paris avec mon ami Lagrange pour assister aux épreuves ; les organisateurs nous firent goûter la plus chaleureuse des hospitalités bordelaises. Par la suite, je me suis souvent disputé avec Tissié dont les idées par trop suédophiles ne cadraient pas avec les miennes mais nous n’avons jamais cessé d’être amis et je garde à son caractère entier et bouillant la plus haute estime.

Une autre invitation m’amena en octobre aux frontières du pays de Galles. Dès l’origine de ma campagne, j’avais reçu les