Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - Une campagne de vingt-et-un ans, 1909.djvu/38

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 27 —

vre qu’une bienveillante sympathie mais tous représentaient quelque force technique ou sociale par laquelle ils étaient prêts à seconder nos efforts.

La constitution du Comité, déjà connue dans les milieux sportifs (l’Aviron en exultait et m’avait gentiment rangé parmi les saints du calendrier nautique), fut annoncée officiellement le mardi soir 29 mai 1888 au Congrès de la Société d’Économie sociale. La séance était présidée par M. Paul Leroy-Beaulieu, membre de l’Institut. La grande salle de la Société de Géographie était pleine. Après un exposé des premiers résultats du « nouveau régime » en vigueur à l’école Monge depuis le 1er mai et une brève promenade à travers les lycées de Paris, j’exposai avec l’aide de projections, la théorie des trois parcs scolaires à établir, l’un à Saint-Cloud, le second sur la ligne de Sceaux et le troisième

École alsacienne au Bois de Boulogne
l’école alsacienne au bois de boulogne
(Football Rugby)

sur la ligne d’Orléans, de façon à desservir les trois principaux groupes formés par les établissements d’enseignement de la capitale. Ce plan reçut ce soir-là l’approbation de l’assemblée ; la presse y fit pleinement écho. Je dirai tout à l’heure comment l’exécution en fut empêchée — ou mieux retardée car, après