Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - Notes sur l education publique, 1901.djvu/67

Cette page a été validée par deux contributeurs.
53
analyse ou synthèse

Et si nous y réfléchissons, nous verrons que ce sont là, en effet, les deux fortes assises de la civilisation qui doivent être aussi les assises de la culture dans l’esprit de chaque homme vivant. La terre et l’humanité constituent les phénomènes qui dominent notre existence. Est-ce bien, pourtant, sur l’acceptation de cette vérité première que sont basés nos systèmes d’éducation ? Loin de là : aussi pouvons-nous réaliser à quelle faillite nous aboutirions en tentant de les appliquer à cet émigré d’un autre univers dont nous imaginions, tout à l’heure, la venue parmi nous. Ce qu’il apprendrait par nos méthodes ne répondrait guère à la double question qu’il aurait posée ; cette question, cependant, si vaste soit-elle, est trop simple pour ne pas comporter de réponse. Nous sommes dans l’obligation morale de lui en trouver une. Essayons. Après tout, il ne s’agit pas d’une Amérique à découvrir ; nos ambitions seront plus modestes. Nous voulons savoir s’il serait possible d’établir un programme d’enseignement secondaire, rien qu’en développant ces deux notions générales, la