Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - Notes sur l education publique, 1901.djvu/312

Cette page a été validée par deux contributeurs.
298
notes sur l’éducation publique

fait ; en Allemagne et en France, quelques efforts gauches ont été tentés. C’est probablement en Amérique que se trouvent les initiatives les plus heureuses, initiatives privées naturellement et parfois difficiles à découvrir. Je me souviens d’avoir visité il y a dix ans, à Saint-Louis du Missouri, une modeste école des Beaux-Arts que le hasard seul m’avait fait connaître et d’avoir été vivement frappé par la simplicité géniale des procédés d’enseignement. Il y avait là quelques toiles anciennes, quelques groupes de marbre — objets d’art d’une valeur secondaire, mais indiquant le choix judicieux du maître et bien faits pour éveiller chez les disciples la compréhension de la ligne, du relief et du coloris ; leurs pochades encore inexpérimentées, leurs modelages archaïques voisinaient allègrement avec ces tableaux et ces statues. L’une des deux salles servait d’atelier ; la seconde, au premier aspect, semblait un capharnaüm étrange. Une vaste cheminée moyen âge, une porte monumentale style Renaissance, sur les murs des fresques polychromes, une table et de très jolis fauteuils Louis xvi, des verrières flamboyantes, un lustre en fer forgé composaient un ensemble dont je ne compris point, d’a-