Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - L’Avenir de l’Europe.djvu/7

Cette page a été validée par deux contributeurs.


L’AVENIR


DE L’EUROPE




En temps de guerre, ceux qui veulent se rendre un compte exact de la marche des opérations ont coutume d’acheter des petits drapeaux de papier qu’ils piquent avec des épingles sur la carte, au fur et à mesure des événements militaires dont le journal leur apporte la nouvelle. On pourrait user du même procédé pour faire le dénombrement des problèmes qui s’imposent à l’attention de l’Europe actuelle : il suffirait de remplacer les petits drapeaux par des points d’interrogation de couleurs variées, correspondant aux divers ordres de questions : politiques, économiques, religieuses où n’en poserait-on point ? Depuis Dublin jusqu’à Athènes, depuis Helsingfors jusqu’à Lisbonne, la carte en serait bientôt hérissée. Mais un tel inventaire, outre qu’il ne simplifierait guère l’étude du temps présent, aurait ce grave inconvénient de placer sur un même rang des problèmes dont l’importance, au point de vue général, est fort inégale. Qui ne comprend, en effet, que la cause de l’Irlande et celle de la Pologne peuvent être équivalentes devant la Justice suprême, mais que l’indépendance de la Pologne entraînerait de bien autres conséquences politiques que l’indépendance de l’Irlande ? Et qui ne voit qu’une révolution à Budapest ou à Bruxelles aurait des résultats qu’on ne saurait en aucun cas redouter d’une révolution à Madrid ou à Christiania ?

Pour agitée et compliquée qu’elle soit, l’Europe d’aujourd’hui n’en a pas moins acquis une certaine stabilité et, s’il est ainsi, c’est que précisément nombre des problèmes qui l’agitent et la compliquent sont plus localisés qu’ils n’en ont l’air, en sorte que l’équilibre international peut résister à des chocs comme celui de la guerre greco-turque, par exemple. Sans doute, on doit toujours compter avec l’imprévu. Une brusque saute de vent étend parfois l’incendie dont on se croyait maître. Remarquons, toutefois, que les dernières grandes guerres européennes ont été longuement