Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - L’Avenir de l’Europe.djvu/43

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 39 —

tiques de l’opinion dans les grands pays. La presse a un dernier avantage : elle est moins exposée aux tentations. Son concours n’a pas autant d’importance ; on n’est pas disposé à d’aussi gros sacrifices pour se l’assurer.

En tout ceci, nous n’avons pas parlé de l’Angleterre, comme si elle ne faisait pas partie du système européen. C’est qu’en effet elle s’en est détachée de plus en plus au profit de ce système anglo-saxon qu’elle a créé et qui la domine aujourd’hui. Il nous reste à en examiner brièvement les traits fondamentaux au point de vue du contact avec l’Europe et ce qui peut en résulter pour elle de bon ou de mauvais.