Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - L’Éducation des adolescents au XXe siècle, Volume I.djvu/99

Cette page a été validée par deux contributeurs.
75
la théorie des impedimenta

facilité subséquente ? Si vous sautez d’abord avec des poids, vous sauterez bien mieux ensuite sans poids ; si vous courez d’abord avec de lourdes chaussures et dans du sable, vous courrez bien mieux ensuite avec des chaussures légères et sur un bon terrain.

Cette aide existe bien, mais dans la mesure seule ou l’impedimentum sert à rectifier, à perfectionner le geste nécessaire et le mouvement prescrit [1] ; cela est rare. En tout autre cas l’aide est surtout imaginative. Il vous semble que vous sau-

  1. Par exemple des lamelles de plomb, appliquées sur le cou de pied et sur le talon du cavalier novice, maintiendraient la jambe et favoriseraient l’élasticité de la cuisse et l’établissement de l’assiette. D’autre part, dans certaine école américaine, on avait inventé pour atteindre au même but, d’attacher le cavalier sur la selle ; voici comment. Les étrivières d’une selle anglaise étaient passées d’abord par dessus les cuisses d’avant en arrière, puis par dessous d’arrière en avant, de façon que les deux étriers vinssent se juxtaposer sur le devant de la selle. Là, une simple ficelle les réunissait ; il suffisait au cavalier de tirer prestement, en cas de chute du cheval, le bout de cette ficelle pour recouvrer la liberté de ses jambes. Cette invention ingénieuse n’en était pas moins pleine de danger mais il faut reconnaître qu’elle avait, par ailleurs, de bons résultats.