Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - L’Éducation des adolescents au XXe siècle, Volume I.djvu/84

Cette page a été validée par deux contributeurs.
60
exercices de locomotion

main gauche) les attaques et les parades qu’il aura apprises de pied ferme — celles du moins qu’autorise la position du cavalier ; on proscrira le coup de pointe de crainte d’un écart qui le rende trop brutal.

Les cavaliers seront divisés en deux cercles qui tourneront au pas, puis au petit trot, puis au grand trot et au galop en sens inverse l’un de l’autre ; alternativement chaque cercle attaquera et parera en passant au point tangent.

Plus tard on pourra disposer les cavaliers sur deux rangs se faisant face et en appeler deux à l’improviste, celui de droite pour attaquer, celui de gauche pour parer, laissant au premier le choix de son attaque et au second celui de sa parade et de sa riposte.

On leur apprendra également les exercices de poursuite en commençant toujours par le pas et le petit trot. On peut se servir indifféremment de sabres de bois ou de métal ; aucun costume spécial n’est nécessaire mais le masque à bourrelets ne doit jamais être oublié.

Il y aurait encore différents exercices recommandables : monter à poil, passer d’un cheval sur l’autre, entrer dans l’eau à cheval. Selon les