Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - L’Éducation des adolescents au XXe siècle, Volume I.djvu/66

Cette page a été validée par deux contributeurs.
42
exercices de défense

soulevé de l’autre, mais il faudrait pour cela recourir à des pratiques condamnables.

Rien de plus beau à voir qu’une ceinture à rebours bien exécutée mais il serait logique, pour terminer, de laisser tomber l’adversaire à terre ; or on nous recommande de l’y « conduire sans à coups ».

Et enfin si, dans certains cas, l’adversaire n’est pas nécessairement terrassé parce que les deux épaules ont touché un moment, le fait inverse se rencontre encore plus souvent.

Malgré cela, il est bon d’avoir fait un peu de lutte et appris par là certaines attitudes de résistance propres à être utilisées. D’ailleurs les prises de jambes et de tête et les corps à corps que nous avons admis dans la boxe constituent, avec leurs dégagements, une sorte de préface au travail de la lutte. Celui-ci sera repris et complété mais seulement au cours de la deuxième année d’exercice. [1]

  1. Voir à l’appendice la note sur le Jiu-Jitsu.