Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - L’Éducation des adolescents au XXe siècle, Volume I.djvu/62

Cette page a été validée par deux contributeurs.
38
exercices de défense

état ou chargé tandis que le sabre est toujours prêt et ne dépend que de la main qui le tient ; une précaution en tous cas complète l’autre.

Il ne faut pas commencer le sabre en même temps que le fleuret mais seulement lorsque la main de l’escrimeur est déjà un peu fixée. Par contre, il se combine avantageusement avec l’équitation (voir les tableaux de leçons ci-après) ; on s’arrangera donc pour faire coïncider les deux enseignements.

Le sabre d’exercice peut être en bois ce qui est plus économique mais ne dispense pas du bourrelet qui doit être ajouté au masque ordinaire d’escrime. Pour la leçon à pied, si elle est donnée par le professeur, le masque ordinaire peut à la rigueur suffire ; pour la leçon à cheval le bourrelet ne doit jamais être oublié.

Au point de vue utilitaire, la canne et le bâton en usage dans les assauts ont ceci de défectueux que, dans la vie journalière, personne ne les a jamais sous la main. La première tient le milieu entre le stick de cheval et la canne de promenade ; le second entre la canne de promenade et l’alpenstock. De plus, la canne de promenade ne comporte l’application intégrale d’aucune