Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - L’Éducation des adolescents au XXe siècle, Volume I.djvu/51

Cette page a été validée par deux contributeurs.


III

LES ESCRIMES

Il faut très longtemps pour former un véritable escrimeur ; il faut quelque temps pour enseigner simplement à un jeune homme à se servir avec avantage de son arme ou de son poing ; mais il n’en faut pas beaucoup pour lui apprendre à « ne pas s’épater » devant le fer qui le cherche ou le bras qui le menace. La gymnastique utilitaire prétend atteindre le second degré ; mais si elle ne parvenait qu’au troisième, elle réaliserait encore un sérieux profit.

L’essence psychologique des escrimes réside dans l’aspiration à toucher l’adversaire. Chaque