Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - L’Éducation des adolescents au XXe siècle, Volume I.djvu/37

Cette page a été validée par deux contributeurs.
13
le lancer

préparera un saut en longueur à la perche tout à fait éducatif. Il ne convient pas de chercher à sauter de grandes hauteurs avec la perche ; ceci est d’une application rare et demande un long entraînement.

Le lancer.

Lancer sans viser est dépourvu d’intérêt. Le discobole, certes, fournit de belles attitudes et le moderne putting the weight donne lieu à de curieuses exhibitions de force. Mais toute la valeur sportive que peuvent avoir ces exercices, le premier surtout, ne compense pas, au point de vue auquel nous nous plaçons, l’absence de valeur pratique qui les caractérise.

Pour bien lancer, il faut atteindre. Pour atteindre, il faut s’essayer avec méthode. La sûreté ne s’acquiert que par des exercices répétés.

On doit pouvoir lancer avec les deux bras et avec les deux jambes.

Dans le lancer avec les bras, on fera d’abord usage de balles comme celles dont se servent les collégiens ; elles ont à peu près la grosseur des balles de tennis mais sont plus dures et plus