Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - L’Éducation des adolescents au XXe siècle, Volume I.djvu/21

Cette page a été validée par deux contributeurs.
xi
avant-propos

toutefois bien des circonstances et des obstacles peuvent en suggérer ou en imposer une autre.

L’assouplissement préalable est d’une nécessité absolue. Rien à faire avec des êtres non dégrossis dont les membres sont raides et les attitudes gauches. Le dégrossissement direct par le sport ou pour employer une locution plus précise, par l’exercice appliqué, est long, fatigant et donne de médiocres résultats. Les instructeurs militaires ont fini par s’en apercevoir. C’est là le rôle de la gymnastique générale qui a fait de si grands progrès depuis trente ans — tout le monde l’admet maintenant. Mais il ne faudrait pas s’imaginer que cette gymnastique puisse jamais suppléer aux préliminaires de l’équitation, de l’aviron, de la natation… Ces choses-là s’apprennent à part ; les « mouvements » les plus ingénieux, les « attitudes » les plus scientifiques n’y mènent aucunement.

Nous nous abstiendrons soigneusement de choisir entre les différentes écoles qui s’offrent à réaliser l’assouplissement préalable. Leurs homériques disputes ont probablement servi, en fin de compte, la cause du progrès. Mais elles n’ont qu’un intérêt relatif. Parmi les ensembles d’exer-