Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - L’Éducation des adolescents au XXe siècle, Volume I.djvu/168

Cette page a été validée par deux contributeurs.
144
le coefficient de capacité

Il y a deux avantages pourtant à l’actif de la méthode inverse.

Elle affirme sa supériorité lorsqu’une trop longue tension cérébrale, lorsque des soucis, deschagrins ou des contrariétés nerveuses qui abondent le long des existences ultra-civilisée ont nécessité une coupure radicale dans les occupations et le labeur journaliers. Volontiers, on recourt alors au « changement d’air » qu’accompagne — on le croit du moins — un changement de vie. En fait, ce dernier n’intervient que pour la forme. La mentalité de l’individu demeure la même ; les horizons habituels de sa pensée se déplacent avec lui : ses préoccupations le suivent.

Les Américains qui conçoivent et résolvent mieux que les Européens les problèmes de la psychologie pratique savent que le véritable remède, en pareil cas, consiste à assurer aux manifestations de la vie physique une prépondérance aussi exclusive que possible sur toutes les autres ; s’ils le peuvent, ils vont jusqu’à chercher sous la tente ou dans une hutte forestière la fiction temporaire des besoins et des obligations de l’homme primitif. D’autres fois, ils ont le courage de changer de condition, de se faire ouvriers ou manœuvres. Il est rare