Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - L’Éducation des adolescents au XXe siècle, Volume I.djvu/162

Cette page a été validée par deux contributeurs.
138
le raid

des pointes rapides de Damas à Palmyre comme de Berlin à Kiel, ou de Salonique au Mont Athos, ou de Paris à Aix-la-Chapelle par les Ardennes, ou de Mexico à Uxmal, ou d’Insbruck à Vienne par les Dolomites, ou de Pnom Penh à Angkor. Regardez bien autour de vous : partout le raid vous sollicite, sous une forme ou sous une autre : plus ou moins long, plus ou moins ardu, plus ou moins complexe, mais exigeant toujours ce mélange intime de qualités physiques et de qualités intellectuelles et morales qui doublent à la fois son attrait et son mérite.

Au premier abord, on s’imagine y réussir par la violence et l’emportement : mais le violent et l’emporté éprouvent bien vite l’insuffisance de leur méthode et la pauvreté de leurs résultats.

Celui-là est le premier de fait qui a su le mieux tourner les obstacles, ménager ses forces et ses aides, choisir sa route, ordonner ses étapes, et non pas celui qui, pour gagner quelques minutes, a crevé sa monture ou s’est épuisé lui-même.

Car l’un pourra au besoin recommencer le surlendemain et l’autre en sera incapable.