Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - L’Éducation des adolescents au XXe siècle, Volume I.djvu/142

Cette page a été validée par deux contributeurs.
118
la mémoire des muscles

valles entre les périodes d’exercices varient donc de onze mois 1/2 à vingt-trois mois 1/2. Pendant ces intervalles, des institutions particulières à la Confédération helvétique permettent aux hommes d’entretenir leurs connaissances en tir — et pour les cavaliers en équitation ; mais il y a telles autres formes d’exercices ayant également une application dans le service militaire qui sont plus ou moins totalement délaissées selon les cantons ; car les coutumes et le caractère diffèrent d’un canton à l’autre autant que la géographie et le climat. Tous ces motifs font qu’une enquête sur la mémoire des muscles présente en Suisse un intérêt exceptionnel.

À la suite d’une telle enquête, dont les conclusions ont corroboré le résultat d’expériences personnelles, nous considérons que le jeune homme et l’homme fait, doués d’aptitudes physiques moyennes, ont besoin de trois à six séances tous les dix à dix-huit mois ; c’est-à-dire que pour chaque exercice, il faudra de trois à six séances à des intervalles variant de dix à dix-huit mois. À chacun de trouver sa mesure exacte et de s’y tenir.

Il s’agit, cela va de soi, de séances sérieuses dans lesquelles l’homme n’économisera pas sa