Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - L’Éducation des adolescents au XXe siècle, Volume I.djvu/127

Cette page a été validée par deux contributeurs.
103
le maître et le gymnase

d’armes, les sociétés de tir, d’aviron, de sports athlétiques lui viendront en aide pour diminuer ses frais. Comment en douter puisqu’au moment où s’imprimaient ces lignes et avant que ce manuel n’eut été présenté au public, il avait suffi de quelques conférences et de quelques articles de journaux pour provoquer de semblables propositions de la part de plusieurs associations.

Le matériel à créer, celui dont l’usage n’est pas répandu et que, par conséquent, le professeur ne peut emprunter, consiste en plusieurs chevaux de bois avec leurs selles, deux planches de plongeon avec bascule et, si possible, une mâture à terre, avec son gréement. Ce dernier appareil augmente évidemment la mise de fond qui, sans cela, n’excéderait pas 450 à 500 francs, mais on peut s’en passer à la rigueur. Si l’on ajoute quelques accessoires tels que cordes, javelots, lasso… on arrive au bout du chapitre.

D’autre part, un calcul serré nous a permis de comparer le prix de revient, dans une ville de quelque importance, des trente leçons dont le plan est détaillé ci-dessus avec les enseignements séparés que ce plan fusionne. Le professeur, s’il réunit 20 élèves à son cours de gymnastique