Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - L’Éducation des adolescents au XXe siècle, Volume I.djvu/100

Cette page a été validée par deux contributeurs.
76
la théorie des impedimenta

tez ou que vous courez mieux ; en fait vous devez plutôt être handicapé défavorablement par la fatigue supplémentaire qu’aura causée l’usage de l’impedimentum. Même ainsi toutefois, l’effet n’est pas complètement à dédaigner si on l’envisage par rapport à l’encouragement moral, à l’accroissement de confiance qui peuvent en découler. Mais c’est un effet d’un ordre purement psychologique.

Nous n’avons à nous occuper ici que de l’impedimentum utilitaire, de celui dont un accident ou une circonstance de la vie peuvent nous charger à l’improviste et auquel il est prudent de s’accoutumer par avance pour n’en n’être point embarrassé, le moment venu.

Plusieurs de ces handicapages ont déjà été indiqués dans les pages qui précèdent : par exemple en natation, tomber à l’eau et s’efforcer de nager tout habillé. Nous avons engagé le coureur à courir parfois en vêtements de ville et l’escrimeur à ne pas redouter les terrains médiocres et les éclairages défectueux — voire une demi-obscurité, ce qui est, par parenthèse, plus amusant et plus instructif qu’on ne suppose.

La boxe, la canne, la lutte sont bonnes à être