Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - Essais de psychologie sportive.djvu/60

Cette page a été validée par deux contributeurs.
___________________________
___________________________
54

délassement le plus propre à les maintenir dans la bonne voie physique — et aussi afin d’y augmenter à l’occasion leur « coefficient de capacité ».

Les occupations de la plupart des hommes d’aujourd’hui sont abondantes ; elles présentent de plus ce double caractère d’exiger la sédentarité et d’utiliser principalement la force nerveuse. Seuls certains métiers manuels demeurés sains et s’exerçant en plein air ont bénéficié d’une réduction de la tâche quotidienne en durée et en intensité d’effort ; mais ils sont très rares. Beaucoup d’autres métiers dits manuels ont évolué, par contre, grâce aux progrès scientifiques et aux perfectionnements de la machinerie, dans la direction des métiers cérébraux ; ils s’en rapprochent sensiblement désormais par leurs procédés et les résultats qui en découlent au point de vue de l’organisme humain. Parmi ces derniers enfin (je veux dire parmi les métiers cérébraux), il en est qui font vivre le travailleur dans une atmosphère de surchauffe incessante et le pla-