Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - Essais de psychologie sportive.djvu/36

Cette page a été validée par deux contributeurs.
___________________________
___________________________
30

efforts trop vigoureux et trop durables ne doivent pas être exécutés après un jeûne de douze heures, il n’est guère recommandable de se livrer au lever à plus de quinze ou vingt minutes de gymnastique de chambre. Donc, coureurs à pied, gymnastes, boxeurs, rameurs, nageurs, cavaliers, lutteurs, cyclistes, trouveront dans le préambule que nous leur suggérons l’occasion d’un double perfectionnement technique et organique ; ils se rendront à la fois plus solides et plus habiles.

Seulement, ce préambule, on ne saurait trop y insister, doit être consciencieux, et c’est là ce qu’il risque de n’être point si le vouloir ne s’en mêle. Le public européen s’est beaucoup diverti l’autre année à la nouvelle donnée par un journal transatlantique que des cours de sommeil avaient été institués en Amérique. Dépouillée du bluff dont s’entourent en général les innovations yankees, l’idée n’était pas si absurde. On n’enseigne point à dormir bien évidemment, mais on peut enseigner à faciliter le sommeil par une combinaison d’attitudes