Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - Essais de psychologie sportive.djvu/240

Cette page a été validée par deux contributeurs.
___________________________
___________________________
234

raine lui semblait comporter de pareils goûts. Ceci n’est pas moins obligatoire aux Indes qu’en Angleterre. Le sport anglais y a conquis la haute classe indigène et non point par snobisme seulement, mais par sympathie directe. Cette conquête est certaine. Il est vrai que le polo passe pour être d’origine thibétaine, mais il semble bien douteux que, laissés à eux mêmes, les nobles Hindous s’y fussent adonnés avec une telle vigueur et un si bel entrain. Il a fallu pour les y aider le contact des officiers britanniques. Voici très longtemps que ce contact sportif est établi. La métropole ne l’a pas redouté. En quoi il apparaît qu’elle a agi très sagement. Le sport peut donc jouer un rôle en colonisation, un rôle intelligent et efficace.

Les races que nous avons coutume de regarder comme « coloniales », nous autres Européens, parce qu’en ces derniers siècles nous avons entrepris de les dominer et de les diriger, ne sont pas, pour la plupart, rebelles au sport. Les religions d’immobilité comme le