Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - Essais de psychologie sportive.djvu/193

Cette page a été validée par deux contributeurs.


La Haute-école

Mars 1911.

Le terme de « Haute-école » est généralement employé pour désigner des exercices équestres d’un genre raffiné, dans lesquels le cheval, une fois dressé, a presque autant de part que le cavalier. Il ne semble pas qu’on ait jamais appliqué ce terme à d’autres sports. Or, si l’on veut bien y regarder de près, on constatera que ce qui caractérise la « Haute-école » n’est nullement le monopole de l’équitation, mais se retrouve dans beaucoup d’exercices, dans tous pourrait-on dire. C’est plutôt un « état d’esprit », selon la formule d’aujourd’hui, qu’un fait précis. Faire de la « Haute-école » c’est donc aborder un sport selon un certain ordre de préoccupations qui demeurent étrangères à votre camarade lequel n’en fait