Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - Essais de psychologie sportive.djvu/179

Cette page a été validée par deux contributeurs.
___________________________
___________________________
173

prendre la parole ou entonner un chant dans un tel cadre ? Ne verrons-nous pas dans cette génération renaître le véritable gymnase, vaste, lumineux, à la fois grandiose et joyeux ainsi qu’il convient à un temple de la jeunesse ?

i

En attendant, je suis rentré dans mon vieux gymnase témoin de mes débuts d’enfant. Positivement c’est un des moins laids de la ville ; ses proportions sont heureuses. Mais surtout c’est un des plus confortables et ce confort est dû pour une bonne part à la couche de sciure de bois et de liège qui recouvre le sol. Des hygiénistes (que Dieu les confonde !) ont découvert un beau jour que cette sciure de bois était malsaine ; elle recueillait et entretenait les microbes, elle dégageait des poussières néfastes aux bronches, etc., etc… Ils ont exigé son remplacement par un parquet de salle de danse avec des petits matelas caillouteux. Le parquet est plus propre… en théorie. Dans