Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - Essais de psychologie sportive.djvu/144

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Méfiance et confiance

Avril 1910.

La « recette sportive » de chaque forme d’exercice comporte un dosage de méfiance et de confiance, mais ce dosage n’est pas identique. Il est certains exercices pour lesquels la confiance doit dominer ; pour d’autres, c’est la méfiance. Afin de rendre plus compréhensible et de mieux préciser ce que nous voulons dire, il convient d’insister sur ce que confiance ne doit pas être pris ici comme équivalent de courage ou d’énergie, ni méfiance pour synonyme de peur. Il y a des gens très courageux qui sont de leur nature excessivement méfiants et l’on voit des confiants qui, à l’heure voulue, manquent d’endurance et de vouloir. Être méfiant, au point de vue où nous nous plaçons,