Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - Essais de psychologie sportive.djvu/109

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Savoir dételer

Juillet 1909.

L’art de dételer — ou la science, si vous préférez, nous n’en disputerons pas — semble disparaître de nos habitudes à l’heure même où nous en aurions le plus grand besoin. Nos pères savaient admirablement « dételer ». Oh ! certes, la civilisation d’alors leur facilitait beaucoup la chose. Ils possédaient de bonnes chambres spacieuses et silencieuses où on pouvait ouvrir une armoire sans être obligé, pour faire de la place, de fermer préalablement la porte ou la fenêtre, et où l’on pouvait tousser, se moucher et même éternuer sans risquer d’éveiller toute sa famille. Aucun appel de téléphone ne provoquait dans l’organisme des sursauts incessants. Les courriers étaient