Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - Essais de psychologie sportive.djvu/103

Cette page a été validée par deux contributeurs.
___________________________
___________________________
97

d’une jalousie salutaire. Son origine est ici question secondaire ; l’important c’est qu’elle existe et qu’elle se traduise par des actes. Il y a des désirs imprécis, des intentions vagues qui demeurent éternellement sur l’horizon sans jamais se muer en une réalité quelconque. Nous ne parlons que des désirs et des intentions susceptibles de produire des effets certains, ayant assez de vigueur pour aboutir au geste nécessaire.

Les ambitions fixées, reste à savoir comment on pourra le mieux les satisfaire. La loi du « moindre effort » intervient ici comme ailleurs. Les forces dont profite la culture corporelle se répartissent en trois catégories : forces physiques d’abord, cela va de soi ; ce sont les principales, les essentielles — forces morales ensuite — forces sociales enfin. À peine est-il besoin de rappeler que le muscle n’est pas le seul facteur à considérer en matière de forces physiques. Il y a encore à considérer en dehors du système musculaire, les systèmes nerveux, respiratoire, digestif, etc.