Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - Essais de psychologie sportive.djvu/102

Cette page a été validée par deux contributeurs.
___________________________
___________________________
96

ambitions, forces et tares

Fixer les ambitions de l’individu, dresser l’inventaire de ses forces et de ses tares de façon à utiliser la totalité des unes et à neutraliser, dans la mesure du possible, l’effet des autres, telle est la besogne à accomplir ; c’est là le programme général de la culture physique. Des ambitions ? rien à faire sans cela. Elles n’ont pas besoin de viser au plus haut. Tout le monde n’est pas destiné aux honneurs du championnat, et il n’est point désirable que tout le monde y aspire. Mais prétendre à la moyenne, c’est encore être ambitieux, et nous ne craignons pas d’affirmer que sans cette ambition-là, il n’y a rien à faire en culture physique, même avec les conseils et sous la direction du maître le mieux qualifié et le plus convaincu. L’ambition dont il s’agit peut prendre sa source dans un instinct ou dans un fait extérieur ; elle sera aussi bien le résultat de l’atavisme, du goût personnel, d’une disposition particulière que d’un calcul intéressé ou