Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - Essais de psychologie sportive.djvu/101

Cette page a été validée par deux contributeurs.
___________________________
___________________________
95

« La critique est aisée et l’art est difficile. » Nul n’a le droit de démolir qui ne silhouette pas en même temps la reconstruction nécessaire.

connais-toi

Ce précepte de la sagesse antique constitue en quelque sorte l’alpha et l’oméga de la culture physique ; il en résume les besoins et les tendances. Le principal artisan du perfectionnement corporel de l’homme, c’est l’homme lui-même. Et pour qu’il travaille efficacement à son propre perfectionnement, il faut avant tout qu’il se connaisse. Il va de soi que nous ne parlons pas de la première période d’éducation enfantine. Encore que le maître puisse utilement faire intervenir ici quelques données psychologiques autant que physiologiques, fruit de son expérience et de ses observations, l’enfant ne saurait guère être pour lui qu’un collaborateur inconscient. Mais très vite la conscience s’éveillera en lui. En tous cas avec l’adolescence, le « connais-toi » prend toute sa valeur d’axiome fondamental.