Ouvrir le menu principal

Page:Contes tjames, trad. Landes, 1887.djvu/81

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Les trois compagnons entendirent raconter ce qu'avait dit le roi. Le Fort dit : que s'il en était ainsi, il enlèverait la tête de poisson. Les serviteurs allèrent le dire au roi de Chine. Le roi dit : Oui ! s'il l'enlève je lui donnerai ma dernière fille en mariage.

Le Fort donna un coup de pied à la tête et la fit voler dans le royaume de Siam. Le roi de Chine donna sa fille au Fort mais celui-ci ordonna à Tire charrette de l'épouser. Il lui donna la drogue qu'il avait prise à l'ogresse et lui dit de la planter afin que si quelqu'un mourait il pût le ressusciter. Il lui recommanda de la planter dans le jardin derrière la maison et de ne laisser personne entrer dans ce jardin, car cette drogue s'envolerait au ciel, et lui-même, Le Fort, mourrait.

Le Fort emmena Hawi Hawëi et alla à la suite de la tête de poisson dans le royaume de Siam. Arrivés au pays de Siam ils virent tous les esclaves du roi par milliers et par milliers essayer de traîner cette tête de poisson sans pouvoir y réussir. Le Fort demanda au peuple : Frères, que faites-vous là ? Ces gens dirent qu'ils traînaient cette tête de poisson sans pouvoir y réussir. Le roi avait dit que si quelqu'un l'enlevait il lui donnerait sa dernière fille en mariage. Le Fort dit : S'il en est ainsi, je l'enlèverai. Il fut entendu par les serviteurs qui allèrent rendre compte au roi. Le roi dit : Si véritablement il enlève la tête de poisson, je lui donnerai ma fille en mariage.

Le Fort donna un coup de pied à la tête de poisson et l'envoya voler dans la mer. Il dit à Hawi Hawëi d'épouser la fille du roi de Siam. Pour lui il prit une charge de pierres du royaume de Siam pour aller au Cambodge et s'en faire un chemin pour revenir dans le pays tjame. Mais le fléau se rompit et ses pierres tombèrent sur les gens dans le royaume de Cambodge. Il y en avait des milliers et des milliers. Le Fort revint dans le royaume des Tjames.