Ouvrir le menu principal

Page:Contes tjames, trad. Landes, 1887.djvu/74

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


astrologues à venir consulter les sorts pour cet enfant. Les astrologues ouvrirent leurs livres, regardèrent les caractères et dirent que dès le ventre de la mère cet enfant était grand mangeur et qu'en mangeant ainsi il échapperait à la mort, à un an et un mois il mangerait une poule le matin et une poule le soir.

Le roi réfléchit en son cœur et dit à la reine : Cet enfant va nous ruiner, madame ! La reine répondit au roi : Le seigneur nous l'a donné ainsi, résignons-nous. Le roi écouta sa femme et ne tua pas l'enfant. Plus cet enfant grandissait, plus il mangeait. Il lui fallait une poule chaque matin et chaque soir.

Le roi et la reine devenaient chaque jour plus pauvres, et cependant la reine ne disait rien. Quand l'enfant eut onze ans, à chaque repas il mangeait une chèvre. Le roi et la reine devenaient de jour en jour plus pauvres et ils le supportaient. Quand l'enfant eut quinze ans, à chaque repas il mangea un buffle. Le roi et la reine ne supportèrent plus (cela). Ils se dirent qu'il fallait tuer cet enfant. La reine dit : De quelle manière le tuer ? En voici une. Menez-le aujourd'hui dans la brousse, abattre un arbre, et faites qu'il soit écrasé par l'arbre.

Le roi mena son fils dans la brousse, il vit un grand manguier, il ordonna à l'enfant d'attendre sous le manguier. Pendant que le roi coupait le manguier pour l'écraser, il lui faisait cueillir les mangues. Le roi le trompait ainsi pour qu'il attendit jusqu'à ce que le manguier tombât, à cause de sa voracité.

L'enfant resta sous le manguier, le manguier tomba et le couvrit et le fit entrer en terre. Le roi prit sa hache sur l'épaule, revint chez lui et dit à la reine : Le manguier l'a écrasé et a fait entrer son corps en terre. Le soir, l'enfant arriva dans la cour portant sur ses épaules le manguier que le roi avait coupé et qui l'avait renversé ; il jeta le manguier dans la cour de sa