Ouvrir le menu principal

Page:Contes tjames, trad. Landes, 1887.djvu/57

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


une partie de ses poissons, en mit d'autres à l'eau, d'autres au mâm (?) et en fit rôtir une autre partie. Ensuite la loutre cria à ses compagnons qui étaient allés couper le chaume de venir manger. Ils louèrent tous la loutre et dirent qu'elle était très habile à prendre du poisson et aussi à faire à manger.

Le lendemain ils laissèrent la poule au campement pour leur chercher des vivres et ils allèrent tous couper de l'herbe. La poule resta au campement, elle fit cuire du riz, ensuite elle mit la marmite sur le feu, elle chanta tout autour et pondit une pleine marmite (d'œufs) ; elle fit cuire des œufs à l'eau. Ensuite elle cria à ses compagnons de venir manger. Tous louèrent la poule disant que ces œufs cuits à l'eau et émiettés dans la saumure étaient très savoureux à manger.

Le lendemain toute la société ordonna au lièvre de rester au campement pour chercher des vivres. Quant aux autres ils allèrent couper du chaume. Le lièvre resté au campement ne sut comment faire et ne fit que rêver. Il fit cuire une marmite de riz, puis suspendit sa marmite, la remplit de crottes, les mêla de nuoc mâm[1] et de sel pour les faire cuire et cria à ses compagnons de venir manger. Quant à lui il fit semblant d'avoir la fièvre, se coucha, s'enveloppa dans sa natte et se mit à gémir. Les autres compagnons vinrent manger et l'appelèrent pour le repas. Il répondit : J'ai grand mal à la tête, je ne mangerai pas. La troupe se mit donc à manger ; mais dans ce plat ils ne voyaient que de l'eau et pas un grain de solide. Ils demandèrent au lièvre : Qu'est-ce que c'est qu'un ragoût comme cela ? Le lièvre répondit : J'ai fait cuire un poisson hakan, il s'est tout défait dans la marmite et a disparu. Les compagnons mangèrent le riz, ensuite ils mangèrent le ragoût et ils le vantèrent comme très savoureux.

  1. C'est le condiment bien connu obtenu par la fermentation du poisson. Je me sers du mot annamite qui est familier à tout le monde en Cochinchine.