Ouvrir le menu principal

Page:Contes tjames, trad. Landes, 1887.djvu/115

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


les as mesurés, sont-ils pareils ? Oui, répondit l'aveugle. Vous avez donné à votre palissade cinquante brasses de côté, vous l'avez faite sur le type de la nôtre. Ainsi l'aveugle ne voyait pas son chemin et faisait semblant de mesurer des palissades.

En mesurant il était arrivé près du maître de la maison qui était occupé à ajuster une fourche de char. Il causa avec lui et le maître ne s'aperçut pas qu'il était aveugle. Le maître alla chercher dans la maison du bétel pour lui en offrir ; pendant ce temps il prit le maillet et frappa sur le coin avec lequel l'autre préparait sa fourche. Quand le maître revint avec le bétel, il trouva la fourche prête et un panier de copeaux répandus par terre. Qui a raboté cette fourche et l'a achevée, demanda le maître de la maison. C'est moi, répondit l'aveugle. Le maître le crut, il ne savait pas qu'il n'avait fait qu'enfoncer le coin déjà placé et qu'il avait répandu là des copeaux que le maître avait faits lui-même en rabotant. Le maître de la maison le crut aussi habile que lui et lui donna sa fille en mariage.

Il épousa la fille du maître de la maison et demeura avec elle. Au bout de deux ou trois jours, en allant le matin derrière la maison, il tomba dans un puits. Il ne savait comment faire, il avait mouillé tous ses vêtements, et son turban même était souillé de boue. Il resta dans le puits.

Sa femme vint puiser de l'eau pour faire cuire le riz. Elle le vit dans le puits et lui demanda ce qu'il faisait là. Il lui répondit : Je cure le puits. Ce puits est plein d'herbes et d'ordures. Et il faisait semblant d'arracher les herbes et de les jeter en haut pour que sa femme ne se doutât pas qu'il était tombé dedans. Sa femme lui dit : Laisse mes domestiques curer ce puits. Il fut tout joyeux, car il tremblait et mourait presque de froid. Cependant il fit semblant de vouloir continuer à curer, mais sa femme ne l'écouta pas, elle fit mettre par les domestiques