Page:Conan - La Vaine Foi, 1921.djvu/19

Cette page a été validée par deux contributeurs.


J’ai fait lire ces lignes à M. Osborne que j’ai rencontré. Il est resté un peu songeur et m’a dit :

— Il y a des moments où je donnerais tout ce que je possède pour un petit grain de foi solide. Mais comment croire ?

« Truth is a gem which loves the deep. » [1]

— Pauvre protestant perdu sur la mer sans rivages du libre examen, lui ai-je dit avec compassion.

Nous avons parlé de notre situation de passant, de cet océan de mystère qui nous entoure.

— Vous autres, catholiques, vous croyez votre planche plus solide que celle des autres, m’a-t-il dit.

Et craignant probablement de m’avoir blessée, il a ajouté :

— Comme vous avez l’esprit sérieux. Il n’est pas ordinaire, il n’est pas naturel à la jeunesse de creuser ces graves pensées. Heureusement, cette forte impression va se dissiper.


* * *


4 juillet.

« Ne seras-tu plus jamais gaie ? m’a dit mon père en me rencontrant ce matin. Ton sourire et ton rire me manquent affreusement… Ta tristesse songeuse m’inquiète. »

  1. La vérité est une perle qui aime l’abime