Page:Conan - La Vaine Foi, 1921.djvu/17

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Cette parole me revient souvent, je la sens terriblement vraie.


* * *


17 juin.

On l’a reconduit en grande pompe au cimetière.

Sa mort a causé de l’émoi. On en parle encore, mais dans quelques jours, qui y songera ? M. Osborne, très frappé de cette mort, est venu en causer. Je lui ai raconté comme sa foi s’était réveillée, comme il protestait à Dieu qu’il croyait… qu’il voulait croire.

Il m’a écoutée avec une attention profonde et m’a dit simplement :

— Quand il faut s’enfoncer dans le noir on veut avoir une lumière.


* * *


20 juin.

Si tu savais comme je suis accablée de douleur, tu n’aurais pas tardé à venir me voir, m’a écrit Véronique Dalmy. J’ai besoin de tout savoir. Nous nous aimions tant !

Pauvre Véronique. Ce qu’elle voulait surtout savoir c’était si son ami avait parlé d’elle.

Elle le regrette, mais sans s’en rendre compte peut-être, elle a l’inclination d’exagérer beaucoup ce qu’elle ressent.