Ouvrir le menu principal

Page:Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences, tome 070, 1870.djvu/346

Cette page n’a pas encore été corrigée


sensitives violettes paraissent déjà un peu malades. Le 14 janvier, elles sont mortes, mais les autres sont bien vivantes et sensibles. Malheureusement, dans les derniers jours de janvier, un accident met fin à l’expérience.

Le point sur lequel je veux insister est celui-ci : les sensitives placées dans la lanterne verte ont perdu leur sensibilité, et sont mortes en un temps très-rapide, presque aussi vite que celles qui étaient placées dans l’obscurité. En tenant compte de la petite quantité de lumière jaune que laissait passer le verre vert, il semble permis de dire que le rayon vert agit comme l’obscurité.

Il est infiniment probable que la sensitive ne fait que manifester, avec une rapidité et une intensité particulières, une propriété qui appartient à toutes les plantes colorées en vert. Je répéterai cependant ces expériences sur d’autres végétaux verts phanérogames et cryptogames, en opérant pendant un temps suffisamment long. J’étudierai également la manière dont se comportent, sous l’influence de la lumière rouge, les végétaux colorés en rouge et qui n’ont point de chlorophylle.


ASTRONOMIE PHYSIQUE. — Sur deux taches solaires actuellement visibles à l’œil nu. Note de M. Tremeschini.


J’ai l’honneur d’adresser à l’Académie l’indication des dimensions de deux taches solaires, aujourd’hui visibles à l’œil nu, et dont les pénombres ne présentent aucune solution de continuité.

Première pénombre, renfermant plnsieurs noyau.x, observée vendredi matin

1 1 février, à 9 heures. Plus grand diamètre’) « 3’45 »

Seconde pénombre, renfermant phisieurs noyaux, dont un noyau ayant des proportions considérables ; observée ce matin lundi 14 féviier, à 10 heures. Plus grand diamètre o. 4 • 5o

Plus grand diamètre du noyau n formant partie de la seconde tache 0.0.45, 1 1

La seconde tache présente à l’œil nu l’apparence d’une tache jumelle.