Ouvrir le menu principal

Page:Coignet - Les Cahiers du capitaine Coignet, 1883.djvu/14

Cette page a été validée par deux contributeurs.
xiv
AVANT-PROPOS.

Le titre de Cahiers est donné à ses mémoires parce qu’il répond exactement à l’aspect du manuscrit original, composé de neuf grands cahiers. L’écriture s’allonge comme celle d’un commençant ; l’orthographe manque dans la moitié des mots ; on peut en avoir idée par le fac-similé placé page ix, que notre cadre a réduit un peu. Toute indulgence doit être acquise à un auteur qui ne sut pas lire avant 35 ans, qui atteignit sa soixante-douzième année avant de songer à retracer sa vie. La tâche lui fut lourde, mais c’était un persévérant. Il vint à bout d’une œuvre nécessairement incorrecte en sa forme, précieuse par la multiplicité des détails aussi bien que par la fraîcheur du coloris. Une faculté s’accroît souvent à défaut d’une autre ; Coignet devait d’autant mieux se souvenir qu’il avait moins écrit.

J’ai tenu à donner l’original, sans arrangement ni substitution, et plus complet qu’on ne l’avait fait jusqu’ici. La sincérité m’a paru devoir passer avant tout. Il y a des pages excellentes ; il en est quelques-unes pleines de redites et de longueurs que j’ai retranchées autant que possible, sans me permettre jamais d’ajou-