Page:Chtchédrine - Trois contes russes.djvu/83

Cette page a été validée par deux contributeurs.


L’acteur Sadovski accepta cette invitation. Il vint lui-même et amena des actrices ; mais, à peine arrivé, il s’aperçut que la demeure du pomèchtchik était déserte et qu’il n’y avait personne pour installer le théâtre, lever le rideau et faire la grosse besogne, car les moujiks qui faisaient le service dans la maison du pomèchtchik avaient disparu avec les autres moujiks.

« Où donc as-tu caché tes moujiks ? demanda Sadovski.

— Voici ce qui est arrivé : Dieu, à ma prière, a daigné débarrasser tous mes domaines de cette engeance.

— Mais, mon ami, tu es un imbécile. Qui t’apportera désormais ce qu’il faut pour se laver ?

— Mais je vis déjà depuis plusieurs jours sans m’être lavé.

— Alors tu attends qu’il te pousse des