Page:Chtchédrine - Trois contes russes.djvu/73

Cette page a été validée par deux contributeurs.


— Oui, Excellence, avant tout Russes, Russes avant tout.

— Bien, bien ; bon, bon. Le Christ soit avec vous. »

Sur ce, Brjotski vola plutôt qu’il ne marcha par les rues pour rentrer chez lui. Le soir même il avait déjà tout à fait oublié les souffrances passées et il se retrouvait dans son assiette naturelle.

Il se remit immédiatement aux affaires et passa la nuit à méditer de nouvelles et colossales opérations de banque.


La pauvre conscience vécut longtemps ainsi errante et passa par les mains de milliers de gens. Personne n’en voulait ; c’était à qui la repasserait au voisin, n’importe à quel prix, même par ruse et par fraude.

Elle s’ennuya à la fin, la malheureuse, de ne pouvoir se reposer nulle part et de