Page:Chtchédrine - Trois contes russes.djvu/42

Cette page a été validée par deux contributeurs.


portunité de flatter, de ramper, de tromper, de faire de faux rapports, de calomnier.

Il semblait qu’on eût escamoté tout malaise. Les gens ne marchaient pas, ils se sentaient comme portés. Rien ne les affectait, rien ne les faisait réfléchir. Le présent, l’avenir, tout semblait appartenir à tous ces gens heureux qui n’avaient même pas remarqué la perte de la conscience.

Elle avait disparu subitement… en un clin d’œil !

Hier encore elle était là comme un parasite ennuyeux, visible à tous les regards, s’imposant à l’attention, et tout à coup… plus rien !

Les fantômes déplaisants avaient disparu avec elle ; disparu aussi ce trouble moral qui accompagnait la conscience accusatrice.

On n’avait plus qu’à se laisser aller au