Ouvrir le menu principal

Page:Chivot et Duru, Les Braconniers.djvu/128

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



BIBÈS, le regardant de travers.

Oui, monsieur, une perle fine…


ÉLÉONORE.

Très-fine.


LASTÉCOUÈRES, vivement.

Bon ! bon ! mettons que c’est une perle ! (A part.) Ne le heurtons pas !… Diable ! l’héritage ! (Haut.) C’est convenu, c’est une perle fine… et si ma cousine ne dédaigne pas mon alliance, je suis tout disposé…


BIBÈS, avec noblesse.

C’est bien… Je vais rendre compte de ma mission à mon gouvernement et vous connaîtrez bientôt notre ultimatum… Au revoir, Campistrons… au revoir, mon bon cher !…

Il sort.


LASTÉCOUÈRES, à part.

Quel drôle de domestique !


ÉLÉONORE.

Oh ! papa, si elle consent à m’épouser, vous serez le parrain de mon premier…


LASTÉCOUÈRES.

Volontiers… (A part.) S’il tient de sa mère, ce sera un rude gaillard…


ÉLÉONORE.

Enfin, je vais donc entrer dans le service actif !


Scène XIII

Les Mêmes, MARCASSOU, puis GINETTA.



MARCASSOU, entrant.

Impossible de mettre la main sur ce petit gredin de Bibletto !… Le gouverneur…