Page:Chivot et Duru, Les Braconniers.djvu/124

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



ÉLÉONORE.
––––––Et subito nous arrivons
–––––––––––En Espagne.

BIBLETTA.
–––––––––Dans la vive Espagne.

ÉLÉONORE.
––––––Pays du soleil, des chansons.
––––––Tu connais l’Espagne ?

BIBLETTA.
––––––––Là, que de sérénades,
––––––––De charmantes œillades.
––––––––De riches cavalcades
––––––––Et de brillants tournois !
––––––––Là, mainte jeune fille
––––––––D’Aragon, de Castille,
––––––––Suit, loin de sa famille,
––––––––L’amoureux de son choix !…
––––––Pour se marier tout d’abord
––––––On prend deux témoins dans la ville,
––––––On court chez le corrégidor
––––––De Madrid ou bien de Séville,
––––––On se marie au son des castagnettes !…

ÉLÉONORE.
––––––––––Des castagnettes !…

ENSEMBLE.
––––––On se marie au son des castagnettes !…

BIBLETTA.
–––––––––Pays des brunettes,
–––––––Où l’on chante nuit et jour,
–––––––––Où les castagnettes
–––––––Se mêlent aux chants d’amour.
––––––Oui, j’aime ce charmant séjour
–––––––Où l’on chante nuit et jour,
––––––––Où l’on chante l’amour !…

ENSEMBLE.
–––––––––Pays des brunettes,
––––––––––––––––––Etc., etc.