Page:Chivot et Duru, Les Braconniers.djvu/118

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Scène VIII

Les Mêmes, BIBLETTO, en femme.


TRIO

BIBLETTA, sortant du pavillon, en costume de femme.
––––––Ah ! fi, monsieur, c’est odieux !
––––––Quoi ! frapper ainsi votre femme !

GINETTA, parlé, à part.

Bibletta !


MARCASSOU.
––––––Hein ? qu’est-ce ? En croirais-je mes yeux ?
––––––Quel est ce nouvel amalgame ?
––––––Ces traits… Est-ce un rêve aujourd’hui ?
––––––C’est lui, c’est lui sans être lui !

GINETTA.
––––––––––Ce n’est pas lui
––––––––––Puisque c’est elle.

MARCASSOU.
––––––––––Quoi ! lui ? c’est elle !
––––––––––O ma cervelle !
––––––––––Elle, une femme !

BIBLETTO.
––––––––––Eh ! certes oui !

MARCASSOU.
––––––––––Elle une femme !

BIBLETTO.
––––––––––Eh ! certes oui !

MARCASSOU.
––––––––––Mais non.