Ouvrir le menu principal

Page:Chevalley - Le Roman anglais de notre temps.djvu/178

Cette page n’a pas encore été corrigée


Le Roman anglais de Noire Temps § iii Arnold Bennett Tasker Jevons, héros d'un livre récent de Miss May Sinclair, est un petit journaliste qui « fait » les matches de football dans un journal de sport. Mais il a mis dans sa tète de devenir un grand écrivain, ou plutôt un écrivain à grand succès. Ce n'est pas qu'il aime la littérature. « Mais il voulait arriver, coûte que coûte ... A quel « point il s'est jamais pris au sérieux comme écrivain, « personne ne le saura jamais ... Je sais que je parle « d'un homme que beaucoup de gens considèrent encore « comme un grand romancier et comme un grand auteur « dramatique. Dieu sait que je n'ai pas l'intention de le « décrier. Mais, pour moi, ce qu'il a écrit compte pour « si peu. Cela n'a pas d'intérêt, sauf comme véhicule, le « véhicule où il est arrivé . . . Son talent était si adroit « qu'il aurait presque pu choisir n'importe quel autre « moyen de locomotion. Le hasard, un certain tour de « main, l'habitude de l'observation, l'ont conduit à choisir « le mot écrit et imprimé, comme instrument de succès . . .» Dès sa première entrevue avec le collègue qui raconte sa vie, Tasker Jevons se révèle ; « Il doit avoir eu des scrupules, car il attendit une « autre occasion pour me dire que le genre de journalisme « que je faisais alors, il le ferait dans six mots. (Et il y « arriva.) « Ces choses-là », disait-il, « ça prend du temps » «... et il se donnait six mois. Oui, en moins de six « mots, il me barrait la voie dans mon propre journal. e II me fallut attendre qu'il fût sorti pour y rentrer. Il « ne se vantait pas. Il traçait simplement, pour mon « instruction, le chemin prédestiné d'une force naturelle, « d'une énergie irrésistible et gravissante qui se trouvait « être en lui ... » Quelques mois plus tard, il est journaliste ; il est artioureux; il a fait son premier pas. j a ,tiz B dbvG00gle

Les