Ouvrir le menu principal

Page:Chevalley - Le Roman anglais de notre temps.djvu/121

Cette page n’a pas encore été corrigée


V HENRY JAMES ET LE ROMAN PSYCHOLOGIQUE C'est à la période entre 1880 et 1890 qu'appartient le principal de l'œuvre de Henry James, chef et maître des romanciers psychologues en Angleterre. Je ne referai point ici sa biographie. Il est connu chez nous grâce à d'excellents travaux. Fils d'un théologien notoire, frère d'un philosophe célèbre, il était promis à la littérature, dès son enfance caressée par Thackeray. William James rendit facile, a-t-on dît, l'étude de la métaphysique, et Henry James a rendu difficile l'étude du roman. La boutade n'est pas sans vérité. Mais il serait plus exact encore de dire que William a passé sa vie à substituer le concret à l'abstrait, l'expérience à l'explica- tion, tandis que Henry s'efforçait d'expliquer le concret par l'abstrait, et la vie par le mécanisme. Dès sa jeunesse, Henry James avait entrepris la tâche de sa vie, qui fut celle de tant d'Amérîcains des deux sexes : conquérir la société européenne, y pénétrer et s'en pénétrer, s'y inscrire et la décrire. La besogne est rude. Beaucoup de belles et riches dames y consacrent fortune et santé. Henry James leur ressemble par certains côtés. Mais sa conquête était de l'ordre invisible. C'est la richesse et l'équilibre de son être intérieur qu'il y risquait. Il faut être, en effet, très intelligent pour réussir cette j a ,tiz B dbvG00gle

io6